ARTISANAT: À LA DÉCOUVERTE DE MEISENTHAL FRANCE

ARTISANAT : À LA DÉCOUVERTE DE MEISENTHAL FRANCE :

Le site verrier de Meisenthal regroupe trois structures partenaires, le centre international d’art verrier, le musée du verre et du cristal ainsi que la grande halle verrière. Les créations de Meisenthal sont entièrement fait main dans leur atelier. C’est ici que la célèbre boule de Noël en verre fut inventé. Depuis ce jour, des milliers de visiteurs viennent acquérir l’unique, la vraie boule de Noël.

Fondée en 1702 sous autorisation du Duc de Lorraine, la verrerie de Meisenthal va employer plus de 600 verriers.

L’ère de paix qui s’ouvre à La Lorraine avec le règne du duc Léopold à partir de 1697 est sans doute l’une des raisons principales qui fit prospérer rapidement cette verrerie. Cette verrerie qui débuta dans la fabrication de gobelets se rendit célèbre par la suite dans la spécialité du verre à courbure ; verre de montre et verre optique.

Au départ, la production est essentiellement utilitaire. Tout un écosystème va alors se créer autour du site verrier. La population passe rapidement de 290 habitants en 1793 à plus de 1000 en 1905.

En 1867, l’arrivée de l’artiste de génie, Émile Gallé, va faire du site verrier de Meisenthal une cristallerie haut de gamme. Il en fera son propre laboratoire, où sera produit sa propre production, ainsi que l’émaillage des vases.

La Belle Époque, associée à une croissance soutenue, est bénéfique à l’industrie verrière. Malheureusement, l’arrivée sur le marcher des boules en plastique bouleverse toute la stratégie à Meisenthal. La manufacture ferme ses portes en 1968 laissant plus de 650 ouvriers sur le côté.

Mais l’activité reprend en 1992 sous l’impulsion de passionné. La création du CIAV va ainsi permettre de reprendre, à petite échelle, la production des boules de Noël. Succès immédiat, plus de 60000 boules sont fabriquées par an. La verrerie a même du mal à faire face à la demande des clients toujours plus nombreux.

LA BOULE DE NOËL INVENTÉE À MEISENTHAL :

Dans les Vosges du Nord, la tradition voulait que l’on décor son sapin avec des fruits provenant de la région. Ainsi, noisette, pomme de pain décoraient nos sapins du 18e siècle.

Mais en 1858, une grande sécheresse priva les Vosges de fruit. Un souffleur de verre inspiré de Goetzenbruck (village voisin) tenta de compenser cette injustice en soufflant quelques boules en verre afin de décorer les sapins de Noël.

Il déclencha à lui seul une tradition qui traversa les cultures, le monde et l’humanité.